/news/culture

Rita Lafontaine devait faire un retour sur les planches du TNM

Isabelle Verge | Agence QMI

SÉBASTIEN ST-JEAN / AGENCE QMI

Joie et tristesse se sont chevauchées au dévoilement de la programmation 2016-2017 du Théâtre du Nouveau Monde (TNM) mardi soir, alors que le théâtre allait annoncer le retour de Rita Lafontaine sur ses planches dans la pièce «Pourquoi tu pleures», de Christian Bégin.

«C’était une joie ce soir d’annoncer la participation de Rita. Nous devons faire le deuil d’une femme d’exception et d’une comédienne incroyable. C’est une pièce qui va partir en tournée, ça aurait été formidable d’aller en région avec Rita Lafontaine, surtout avec cette pièce», mentionne Lorraine Pintal, directrice artistique et générale du TNM.

La comédienne Rita Lafontaine s’est éteinte lundi soir à l’âge de 76 ans.

Les répétitions de cette pièce qui sera présentée en novembre et décembre allaient bientôt commencer. Mme Lafontaine aurait joué la matriarche d’une famille dysfonctionnelle aux prises avec les dernières volontés excentriques du père. Quelques lectures avaient été faites, et la directrice est claire, «elle était formidable, elle était parfaite pour ce rôle».

Des classiques actualisés

Néanmoins, l’équipe derrière la programmation était bien fière de dévoiler les pièces qui seront présentées dans le cadre du 65e anniversaire du théâtre. La majorité sont des œuvres classiques ayant été actualisées, et dont le propos fait toujours écho aujourd’hui.

La saison s’amorcera en septembre avec «Tartuffe», de Molière. Cette pièce mettra en vedette Benoît Brière en père de famille exemplaire, Emmanuel Schwartz en célèbre imposteur et Anne-Marie Cadieux en séduisante épouse par qui la catastrophe risque d’arriver. Une pièce qui a été adaptée dans un Québec contemporain.

«On ne peut être aveugle à tout ce qui est intégrisme aujourd’hui. Ce n’est pas la même chose qu’à l’époque de Molière, mais ça s’inscrit certainement dans le Québec d’aujourd’hui», mentionne M. Pintal.

La pièce «Roméo et Juliette» sera aussi remaniée pour que les personnages évoluent dans l’Italie des années 30, à l’époque du fascisme.

«La Bonne Âme du Se-Tchouan», présenté en janvier, plongera le spectateur dans l’univers des cabarets allemands. Il y aura une vingtaine de comédiens-chanteurs sur scène, dont Isabelle Blais, France Castel et Émile Proulx-Cloutier.

René Richard Cyr s’attaque à l’un des chefs-d’œuvre de Camus. La pièce «Caligula», mettra en vedette Benoît McGinnis et Macha Limonchik.

En avril, Alain Zouvi signera sa première mise en scène au TNM avec «Le jeu de l’amour et du hasard» et le public pourra savourer «Novecento», d’Alessandro Baricco en février 2017.

Dans la même catégorie