/news/law

Semi-liberté refusée à Alexis Vadeboncoeur

 - TVA Nouvelles

Alexis Vadeboncoeur restera derrière les barreaux. Celui qui a fait les manchettes après avoir été battu par quatre policiers à Trois-Rivières en février 2013 vient d’essuyer un autre refus de la part de la Commission des libérations conditionnelles du Canada.

Cette fois, c'est la section d'appel de la Commission qui a refusé de lui accorder une semi-liberté. Alexis Vadeboncoeur avait demandé à quitter la prison durant la journée pour participer à des activités dans la collectivité afin de se préparer à sa sortie de prison. Son plan de sortie comprenait entre autres une thérapie de six mois pour vaincre sa dépendance aux médicaments.

Le 23 septembre dernier, les commissaires ont rejeté sa demande. Ils ont considéré qu'il représente toujours un risque inacceptable pour la société et que son risque de récidive est élevé. Cette décision qui a été confirmée en appel le 9 mars dernier.

C’est l’aggravation de ses délits de nature violente qui sème le doute chez les commissaires; sa difficulté à respecter ses engagements et ses rechutes dans la consommation font aussi partie des motifs soulevés lors de son audience.

Alexis Vadeboncoeur avait été condamné à quatre ans et demi de prison en avril 2014, notamment pour vol qualifié et trafic de drogue.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.