/news/culture

La Fondation Variety maintenant au Québec

Isabelle Verge

 - Agence QMI

Sébastien St-Jean / Agence QMI

La Fondation Variety Québec, qui désire venir en aide aux enfants ayant des besoins et handicaps particuliers, a célébré son ouverture jeudi soir, lors d’une soirée cocktail où plusieurs acteurs importants du milieu artistique et des affaires s’étaient réunis.

Variety Québec est en fait un chapitre de la Fondation Variety qui est active sur cinq continents et qui opère 44 bureaux dans 13 différents pays. Gérés par des bénévoles, les différents chapitres ont amassé 33,5 millions $ en 2014, ce qui a permis d’aider 100 000 enfants gravement malades, handicapés et défavorisés dans le monde entier.

C’est pour réussir à aider directement les enfants que les membres du conseil d’administration ont embarqué dans le projet.

«La fondation ne distribuera pas les fonds à d’autres organismes, a expliqué Pierre Plassard, président du conseil d’administration. Nous sélectionnons les enfants nous-mêmes. Nous avons un comité de sélection. Il faut que l’enfant ait un vrai besoin et que la famille soit incapable de mettre les fonds.»

Souhaitant impliquer la communauté artistique dans différents événements de levée de fonds, ils désirent amasser le plus d’argent possible afin d’offrir des soins, de l’équipement ou des traitements à ceux qui en en ont réellement besoin.

«On ne veut pas donner de l’argent une année à un enfant dans le besoin et dire à la famille de s’arranger l’année d’après. On veut suivre l’enfant tant qu’il aura des besoins. Qu’il vienne de la ville ou des régions», a souligné Raffaele Papalia, président de Cinémas Ciné Entreprise.

Une affaire de famille

C’est d’ailleurs à cause de ce dernier que l’organisation à but non lucratif s’est implantée au Québec. La Fondation Variety a été fondée en 1928, un an après que 12 membres d’un club social (Variety Club) aient trouvé une petite fille abandonnée dans une salle de cinéma. Ces 12 membres qui oeuvraient tous dans le domaine cinématographique ont décidé de s’unir pour élever la jeune fille baptisée Catherine Variety Sheridan.

C’est le président de Paramount en personne qui a appris à M. Papalia que le cinéma dans lequel la petite fille avait été retrouvée appartenait à son père à l’époque. Il n’a pas tardé à accepter le défi de créer le chapitre de Québec.

Compter sur le milieu artistique

La Fondation Variety travaille de très près avec les communautés artistiques dans chacun des pays où elle est implantée afin de lever le plus de fonds possible. Elle jouit d’une grande crédibilité et d’une grande notoriété à l’international. Elle est d’ailleurs très connue des actrices et acteurs hollywoodiens, qui s’impliquent dans cette noble cause. C’est dans cette même optique que le président de Cinémas Ciné Entreprise veut travailler.

«J’aimerais que les personnalités du monde du cinéma, de la danse de la musique et du divertissement nous aident à amasser des fonds, a affirmé M. Papalia. On veut les inviter à faire partie de cette aventure-là. On veut faire de grands événements glamour».