/news/world

Un lien entre les attentats de Paris et Bombay?

Agence France-Presse

Le parquet autrichien a annoncé aujourd’hui qu'il allait enquêter sur un possible lien entre un Pakistanais détenu dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Paris, et les attentats de Bombay de novembre 2008, même si «rien ne confirme» cette hypothèse à ce stade.

«Rien ne confirme qu'un inculpé pakistanais de 34 ans soit un assaillant de Bombay», a indiqué le parquet de Salzbourg, ville où a été arrêté en décembre cet homme hébergé dans un foyer de réfugiés.

Le parquet réagissait à une information de l'hebdomadaire britannique Sunday Times selon lequel cet homme est «lié» aux attentats de Bombay de novembre 2008 qui firent 166 morts dans la capitale économique indienne.

«Les informations en ce sens seront vérifiées lors de l'enquête» déjà en cours sur les liens présumés de ce suspect avec l'organisation jihadiste Etat islamique (EI), ajoute le parquet dans un communiqué.

Selon une source proche de l'enquête en France, ce Pakistanais de 34 ans, débarqué en octobre sur l'île grecque de Leros avec un groupe de migrants, a été identifié et est soupçonné d'avoir servi d'artificier pour les groupes armés pakistanais «Lashkar-e-Jhangvi» ou «Lashkar-e-Taïba», accusé par l'Inde d'être à l'origine des attentats de Bombay.

La justice autrichienne a pour sa part indiqué lundi qu'elle restait encore prudente sur l'identité du suspect et qu'elle était en attente de réponses à des demandes d'informations adressées au Pakistan.

Ce Pakistanais avait été arrêté à Salzbourg le 10 décembre avec un Algérien de 28 ans, tous deux munis de faux passeports syriens.

Les enquêteurs français les soupçonnent d'avoir été envoyés par l'organisation État islamique (EI) pour frapper en Europe.

Le 18 décembre, la police autrichienne avait aussi arrêté à Salzbourg un Marocain âgé de 25 ans et un Algérien de 40 ans, soupçonnés d'être en contact avec les deux précédents et d'être membres de l'EI, qui a revendiqué les attentats de Paris et Bruxelles.

Dans la même catégorie