/finance/homepage

États-Unis: 40 000 travailleurs de Verizon en grève

 Argent et d'après Reuters

Près de 40 000 travailleurs de Verizon Communications ont déclenché la grève mercredi aux États-Unis, alors que les négociations visant le renouvellement du contrat de travail sont dans une impasse.

Il s’agit de l’une des plus importantes grèves des dernières années aux États-Unis.

Les travailleurs, qui sont représentés par deux syndicats, occupent par exemple des emplois de représentants du service à la clientèle et de techniciens de réseau.

La grève affecte les services d’Internet, de téléphonie et de télévision des clients de Verizon sur la côte est des États-Unis, dont les États de New York, du Massachusetts et de la Virginie. Les services sans fil ne sont pas touchés.

Verizon a embauché de milliers d’employés non syndiqués au cours de la dernière année pour s’assurer qu’il n’y ait pas d’interruptions de services.

«Ils ont donné de la formation à des gens, mais ils n’ont pas d’expérience», a affirmé Bob Master, représentant du syndicat Communications Workers of America.

«Il n’est pas possible que ces 10 000 personnes puissent remplacer 40 000 travailleurs qui cumulent des dizaines d’années d’expérience » dans des postes hautement techniques, a ajouté Bob Master.

Les travailleurs de Verizon sont sans contrat de travail depuis août 2015. Les pourparlers achoppent sur les soins de santé, les emplois dans les centres d’appels outre-mer, les règles de travail et les régimes de retraite.