/news/world

Cinq arrestations pour «infractions terroristes» au Royaume-Uni

Agence France-Presse

Cinq personnes soupçonnées d'être «impliquées dans la préparation et l'instigation d'actes de terrorisme» ont été arrêtées au Royaume-Uni dans le cadre d'une vaste enquête impliquant les autorités françaises et belges, a annoncé vendredi la police britannique.

«Quatre personnes -trois hommes âgés de 26, 40 et 59 ans et une femme de 29 ans-» ont été arrêtées à Birmingham (centre) dans la nuit de jeudi à vendredi, «et un homme de 26 ans a été arrêté» à l'aéroport londonien de Gatwick tôt vendredi, a déclaré la police des West Midlands dans un communiqué.

«Cette action fait partie d'une vaste enquête menée par l'unité de contre-terrorisme de la police des West Midlands, en collaboration avec l'ensemble du réseau contre-terroriste, le MI5, les partenaires internationaux, dont les autorités belges et françaises, pour faire face à toute menace liée au Royaume-Uni à la suite des attentats en Europe», a déclaré dans ce communiqué Marcus Beale, chef adjoint de la police des West Midlands.

Interrogé par l'AFP pour savoir si ces arrestations étaient liées aux attentats de Paris et de Bruxelles, un porte-parole des West Midlands a refusé de commenter, tandis qu'une source gouvernementale citée par le Daily Telegraph qualifiait de «significative» cette opération.

Le parquet fédéral belge s'est contenté de son côté de souligner «la très bonne coopération avec les autorités britanniques».

«Ces arrestations étaient planifiées et liées à des informations collectées par les renseignements. Il n'y avait aucun risque pour la population et il n'y a aucune information suggérant qu'une attaque au Royaume-Uni était en cours de préparation», a encore déclaré M. Beale alors que le terme d'«infraction terroriste» recouvre aussi la volonté de partir rejoindre les rangs du groupe jihadiste État islamique (EI).

Les cinq personnes arrêtées étaient vendredi en cours d'interrogatoire tandis que la police effectuait «des perquisitions dans un certain nombre de maisons» à Birmingham.

Mohamed Abrini, un Belgo-Marocain de 31 ans inculpé dans les enquêtes sur les attentats de Paris et Bruxelles, avait été repéré mi-juillet en Grande-Bretagne, notamment à Birmingham.

Les attentats de Paris le 13 novembre ont fait 130 victimes, ceux de Bruxelles le 22 mars, 32 morts.

Dans la même catégorie