/news/society

Les risques du cheerleading

TVA Nouvelles

Le cheerleading est un sport qui gagne en popularité au Québec. Les nombreuses acrobaties apportent cependant leur lot de risques et le nombre de blessures a triplé ces vingt dernières années.

Si de nombreuses blessures surviennent dans les sports de contact, des études démontrent toutefois qu’elles sont généralement plus graves au cheerleading.

Le championnats provinciaux scolaires présentés à Québec durant la fin de semaine rassemblaient plus de 3000 jeunes. Durant l’événement, l’équipe médicale doit intervenir aux cinq minutes.

«Souvent, ce sera des entorses ligamentaires ou des traumas au niveau des membres inférieurs, a expliqué l’un des physiothérapeutes présent lors de l'événement. Il peut y avoir d’autres risques aussi au haut du corps, comme à la main. Il y a des commotions cérébrales également.»