/news/world

Une famille québécoise décimée

TVA Nouvelles

Une mère et son fils de 12 ans, originaires du Québec, ont péri durant le séisme qui a fait plus de 200 morts samedi soir en Équateur. Le plafond de leur appartement se serait effondré. Pascal Laflamme, le père de la famille, ainsi que leur fille Laurie-Ann, ont survécu.

TVA Nouvelles est entré en contact avec Réal Laflamme, le père de Pascal.

«Nous étions en train de parler sur FaceTime. À un moment donné, la terre a tremblé et Pascal a dit que c’était un tremblement de terre. Je n’ai pas compris ce qu’il a dit ensuite et la conversation a coupé. Pascal m’a envoyé un message texte deux heures plus tard. Il disait que Laurie-Ann et lui étaient sains et saufs, qu’Arthur était décédé et qu’ils étaient à la recherche de Jennifer.»

Plus tard, Pascal Laflamme a réussi à rejoindre son père au téléphone. Bouleversé, il a confirmé la mort d’Arthur et de Jennifer.

Pascal et Laurie-Ann, qui ont subi des blessures mineures, se sont rendus à l’hôpital, mais celui-ci ne pouvait pas les garder en raison de l’instabilité de l’édifice.

«C’est tout à fait renversant, a dit Réal Laflamme. Je n’ai pas d’autres nouvelles de notre fils et de sa fille depuis ce temps et j’aimerais en avoir. Que la communication coupe pendant une catastrophe, c’est intenable. J’ai essayé de communiquer via tous les courriels et numéros de téléphone, mais il n’était pas possible de le rejoindre. Pascal était bien équipé pour communiquer, mais il a tout perdu dans le sinistre.»

Cette famille de voyageurs s’était établie en Équateur à l’automne dernier.  «Nous sommes des rêveurs. Et pour nous, arrêter de rêver, c'est mourir un peu», écrivait la famille sur son blogue.

Écoutez l'entrevue intégrale avec Réal Laflamme, au milieu de l'article.

Dans un communiqué, le ministre des Affaires étrangères, Stéphane Dion, a exprimé ses condoléances.Il ajoute que les responsables de l'ambassade à Quito tentent de joindre les autres Canadiens qui pourraient se trouver là-bas.

Dans la même catégorie