/news/society

Le «cou texto»: mal des temps modernes

Marie-Christine Bergeron

 - TVA Nouvelles

Les utilisateurs passent en moyenne entre deux et quatre heures par jour la tête inclinée au-dessus de leur téléphone intelligent. Par année, c’est l’équivalent d’entre 700 et 1,400 heures les yeux  rivés sur l'écran. Cette posture est responsable du mal des temps modernes: le syndrome du «cou texto».

«À force d'avoir la tête penchée vers l'avant pour texter, on a le cou qui va aller vers l'avant. La tête est projetée de façon antérieure. Ça va mettre beaucoup de tension sur notre colonne vertébrale», explique Dre Marie-Hélène Boicin, Chiropraticienne.

Cette mauvaise posture entraîne son lot de problèmes : inflammation des tissus, claquages, hernies discales ou arthrose prématurée.

Plus de 80% des 18 à 44 ans possèdent un téléphone intelligent. Une question demeure : est-il possible d’en faire une utilisation correcte, sans se blesser?

«Souvent, les gens deviennent hypnotisés et ils restent longtemps dans la même position. Le truc, c'est d'éviter de rester trop longtemps comme tel», explique François Landry, Physiothérapeute.

Le syndrome du «cou texto» affecte aussi les enfants qui passent trop d'heures penchés sur une tablette. Il est donc conseillé de limiter son utilisation.

Pour les accros du téléphone, la meilleure option demeure d'adopter une bonne posture.

Dans la même catégorie