/news/culture

Prince «va vivre longtemps avec nous» - Pierre Marchand

Agence QMI

Le chanteur américain Prince, décédé jeudi, était un «artiste sans compromis avec une intégrité artistique unique», a confié jeudi Pierre Marchand, ex-propriétaire de MusiquePlus et ex-patron du Secteur musique du Groupe Archambault.

Pierre Marchand s’est souvenu de Prince comme d’un gars peu excessif dans sa vie privée, plutôt timide et qui ne faisait jamais les manchettes.

«C’était un gars très privé. Il n’aimait pas faire les entrevues. On ne le voyait pas dans les médias. C’est rare qu’on le voyait sur les plateaux de cinéma», a confié le fondateur de MusiquePlus et de MusiMax en entrevue à TVA Nouvelles.

Pierre Marchand est d’avis que le natif de Minneapolis aux États-Unis a connu «une carrière qui était phénoménale à la fin des années 1970 et au début des années 1980, a-t-il dit. Il a été aussi important que Michael Jackson. C’était vraiment deux artistes qui étaient à peu près au même niveau dans des styles parallèles.»

Il s’est souvenu de lui comme «d’un vrai artiste, dans le pur sens du terme» et non comme d’un «gars qui jouait le “showbizz”. Ça ne l’intéressait pas», a-t-il ajouté.

De l’héritage de Prince, M. Marchand retient surtout son intégrité artistique. Il a donné en exemple sa volonté de ne jamais céder lors du bras de fer qui l’opposait à la maison de disque Warner Bros.

«Il n’a jamais voulu céder, si bien qu’il a changé de nom pour un nom imprononçable, qui était des signes qu’on ne pouvait même pas prononcer, et pour ne pas faire de disque avec la maison de disque, pour aller faire un disque à son goût ailleurs.»

Selon Pierre Marchand, cette singularité de l’artiste se reflétait également dans ses spectacles.

«Je me souviens d’avoir vu Prince dans les années 1980 où il y avait tous ses succès parce que c’était le moment des succès. Mais dans les années 2000, c’était plus jazzy [...] et au Centre Bell, il n’a fait que deux succès. C’est sûr que pour les “fans”, c’est un peu décevant, mais la démarche artistique est intéressante. C’est un gars sans compromis.»

Il s’est aussi remémoré le son unique de Prince, qu’il dit être «inimitable». «Prince, ça reste Prince. Je pense qu’il va vivre longtemps avec nous», a-t-il souligné.

Dans la même catégorie