/news/society

La Mauricie aura ses supercliniques

Ghislain Morissette | TVA Nouvelles

Pour faciliter l'accès aux soins de santé, le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a annoncé lundi son intention de mettre sur pied 50 supercliniques d'ici deux ans. Trois-Rivières en aurait trois et une verrait le jour à Shawinigan.

Peu de détails ont été fournis quant à l'endroit où elles seront établies. Ces supercliniques, pour obtenir du soutien financier et l'ajout de personnel, devront être ouvertes 12 heures par jour, 7 jours sur 7 et augmenter leurs offres de services.

Le ministre a parlé d’un «point tournant significatif dans la transformation de notre réseau» de santé.

Le député libéral de Champlain, Pierre-Michel Auger s’en félicite.

«Voilà une étape de franchie, on a un cadre de référence, ça va nous prendre un partenaire».

La clinique du docteur Pierre Martin, dans le secteur Cap-de-la-Madeleine, avait été identifiée il y a trois ans pour devenir une superclinique, mais les choses ont changé selon le médecin.

«On a clairement dit au député et à la direction de l'hôpital que le 700 Thibault n'est plus à louer.»

Au cours des derniers mois, les espaces libres ont tous été comblés par la clinique de périnatalité, entre autres, où travaillent six médecins.

Le ministre Gaétan Barrette exige que seuls les GMF pourront devenir des supercliniques, ce qui n'est pas le cas du Centre Cloutier Durivage qui a longtemps été ciblé.

L'ancien hôpital ne répond pas aux critères actuellement, mais rien n'empecherait un GMF d’y établir sa clinique.

La difficulté, selon le docteur Pierre Martin, aussi président de l'association des omnipraticiens de la Mauricie, c'est que les contraintes techniques sont trop lourdes

«La direction du CIUSSS ne semble pas très intéressée à vouloir faciliter l'établissement d'une superclinique au centre Cloutier Durivage. Nous n'avons eu qu'une seule rencontre avec eux, et cette rencontre nous a plutôt convaincu du contraire.»

Pour le député cependant, cette option demeure envisageable et en bout de piste, le docteur Martin ne ferme pas totalement la porte non plus.

Le GMF du Cap pourrait établir une clinique satellite au Centre Cloutier Durivage, mais il y a encore beaucoup à faire avant d’assister à une éventuelle coupe de ruban.

Dans la même catégorie