/news/politics

La population de Lac-Mégantic n’est pas rassurée

Les citoyens de Lac-Mégantic auraient souhaité que le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, prenne un engagement ferme en vue de la construction d'une voie de contournement, mardi.

M. Garneau était de passage dans cette ville pour rencontrer la population. Tout ce qu'il pouvait leur promettre, c'est une oreille attentive et l'entière collaboration de son gouvernement afin d'accélérer les procédures qui suivront.

Pour ce qui est de la participation financière d'Ottawa dans sa réalisation, Marc Garneau préfère attendre le dépôt public du rapport préliminaire de l'étude de faisabilité de la voie de contournement qui aura lieu à la mi-mai.

Près de trois ans après le déraillement au centre-ville, d'un convoi de citernes remplies de pétrole qui a fait 47 victimes, une majorité de citoyens vivent toujours hantés par la crainte qu'un autre accident ferroviaire ne se produise.

Le maire de Lac-Mégantic comprend les citoyens et croit que le stress qu'ils vivent depuis la reprise du transport de matières dangereuses au centre-ville demeurera tant et aussi longtemps que les convois circuleront au coeur de sa ville. «Je ne vais pas les blâmer pour ça et je pense sincèrement que ses craintes vont disparaître seulement le jour où nous aurons la voie de contournement», a réagi Jean-Guy Cloutier.

Une voie de contournement d'une quinzaine de kilomètres permettrait d'éviter que les convois de produits dangereux transportés par la compagnie de chemin de fer Centre du Maine et du Québec ne passent au coeur de la municipalité durement éprouvée et traumatisée depuis juillet 2013.

En attendant sa concrétisation, la population souhaitait que Transport Canada s' assure que la compagnie de chemin de fer rehausse le niveau de sécurité de la voie ferrée qui passe au centre-ville, là où l'on retrouve la deuxième pente la plus prononcée au Canada.

Le ministre Marc Garneau a tenté de se faire rassurant. «Depuis la tragédie de 2013, on a resserré les règles des transporteurs ferroviaires, a-t-il dit. Seulement à Lac-Mégantic, on a effectué une centaine d'inspections. La dernière il y a un mois atteste que la voie ferrée qui traverse la municipalité rencontre les normes de sécurité édictées.»

La coalition pour une sécurité ferroviaire s'est dite déçue d'apprendre que le fédéral n'investira aucune somme dans la réfection des rails en attendant que la voie de contournement tant souhaitée ne soit construite.

Dans la même catégorie