/news/politics

Québec veut mieux protéger les cyclistes

MARIE CHRISTINE TROTTIER/24 HEURES/AGENCE QMI

Le ministre des Transports, Jacques Daoust, va bientôt apporter deux modifications au Code de la sécurité routière afin de mieux protéger les cyclistes.

La première consiste à augmenter les amendes reliées à l’emportiérage. Sans donner de chiffres précis, le ministre a indiqué vendredi que les changements seraient «significatifs».

«Une bicyclette qui s’en vient à 20-25 kilomètres/heure puis qui attrape une porte, c’est épouvantable [...] on peut tuer quelqu’un avec ça, alors il faut réagir rapidement, a dit M. Daoust.

Le ministre veut également imposer une distance minimale d’un mètre entre les automobilistes et les cyclistes. La mesure s’appliquera pour l’instant uniquement en milieu urbain.

«Il faut arrêter ces frôlements-là qui sont tellement dangereux», a insisté Jacques Daoust.

Afin que ces changements soient en vigueur dès cet été, le ministre des Transports a décidé de ne pas attendre la refonte du Code de la sécurité routière, prévue à l’automne, pour agir. Les deux modifications seront donc incluses dans le projet de loi sur l’industrie du taxi qu'il s'apprête à déposer.

«Je voudrais inclure ce qu’on appelle un papillon. Donc, être capable d’ajouter à ce projet de loi là deux articles qui vont faire en sorte que cet été, on va avoir ces règlements-là qui seront en vigueur et ça fera en sorte qu’on va réduire les risques d’accident de façon importante», a-t-il expliqué.

Les changements annoncés par le ministre des Transports surviennent au lendemain d’une sortie publique de l’homme d’affaires et ex-coureur cycliste Louis Garneau, qui a demandé au gouvernement une loi spéciale pour imposer une distance minimale entre les voitures et les vélos.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.