/misc

Mutisme chez les députés du Saguenay-Lac-Saint-Jean

Mireille Jean

Simon Clark/Agence QMI

Les députés péquistes du Saguenay Lac St-Jean préfèrent garder le silence aujourd'hui à la suite du départ de leur chef Pierre Karl Péladeau.

Alexandre Cloutier, qui avait terminé deuxième derrière Pierre-Karl Péladeau lors de la course à la direction, a émis un gazouillis sur Twitter en fin d'après-midi: «Secoué, comme toute notre famille politique, par l'annonce d'aujourd'hui. Je souhaite le meilleur à Pierre-Karl et à sa famille!»

Les électeurs sondés au centre-ville d'Alma, château fort du député Cloutier, sont unanimes.

«Il devrait remplacer Pierre-Karl! Cette fois, il va gagner!», nous a dit une dame.

Pas de réaction aujourd'hui de Sylvain Gaudreault, dans Jonquière, ni de Mireille Jean, qui a été appuyée à plusieurs reprises par le chef péquiste pendant la récente campagne dans Chicoutimi.

Stéphane Bédard avait quitté après avoir perdu son titre de leader parlementaire à la suite d'une décision du nouveau chef.

Il réserve ses commentaires pour plus tard. La plupart des électeurs rencontrés ont admis ne pas savoir ce qui s'est vraiment passé entre les deux. L'un d'entre eux s'est par contre montré plus dur à son endroit.

«Je n'étais plus péquiste, parce que je n’ai pas aimé le traitement qu'il a eu. Monsieur Péladeau est un grand homme d'affaires, mais pas un grand politicien.»

Dans la même catégorie