/news/world

Les Rolling Stones disent non à Trump

AFP

Les Rolling Stones ont à leur tour, après d'autres musiciens, refusé que le candidat à l'investiture républicaine aux États-Unis Donald Trump utilise leurs chansons dans sa campagne.

«Les Rolling Stones n'ont jamais autorisé la campagne de Donald Trump à utiliser leurs chansons, et ont exigé que cela cesse immédiatement», explique un communiqué du groupe.

M. Trump utilise notamment dans ses meetings les chansons «You Can't Always Get What You Want» et «Start Me Up».

D'autres musiciens se sont déjà plaints de l'utilisation sans autorisation par le milliardaire de leurs chansons et ont exigé que cela cesse, notamment Neil Young, R.E.M et Adele, tandis que la maison de disque Everlast a exigé le mois dernier que cesse l'utilisation de la chanson «Jump Around», de l'ancien groupe de rap House of Pain.

M. Trump semble sûr d'être en novembre le candidat républicain puisqu'après sa victoire mardi dans la primaire de l'Indiana, ses derniers rivaux Ted Cruz et John Kasich ont abandonné la course à l'investiture.

Dans la même catégorie