/news/currentevents

Combat aérien contre un monstre de flammes

TVA Nouvelles

Devant les incendies de forêt qui gagnent du terrain à Fort McMurray en Alberta, les autres provinces sont appelées en renfort. La Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) envoie dès ce matin quatre avions-citernes québécois pour aider à terrasser les flammes.

Les appareils ont quitté l’Aéroport international Jean-Lesage de Québec à 10h pour un vol de 9h30 en direction de Slave Lake à quelques kilomètres de Fort McMurray. Un arrêt est prévu en Ontario.

Les avions québécois commenceront seulement demain à pouvoir intervenir en forêt et dans les zones ciblées, fait savoir Éloïse Richard porte-parole de la SOPFEU.

Mme Richard explique aussi comment procédera l’équipe du Québec dans les airs. «C’est un commandant d’intervention qui coordonne toutes les interventions. Il s’occupe de diriger les pompiers forestiers et de voir où les avions-citernes peuvent avoir le plus d’impact. Les appareils sont utilisés selon le comportement de l’incendie dans des endroits stratégiques.»

Incendie très complexe

Le monstre de feu accompagné de vents, qui détruit tout sur son passage, commande une intervention musclée et consolidée, les Albertains ne peuvent pas en venir à bout seuls, mais cette demande d’aide n’est pas exceptionnelle selon  Éloïse Richard.

«Le prêt de ressources arrive presque chaque année dans d’autres provinces du pays. C’est une pratique courante de se venir en aide», précise la porte-parole de la SOPFEU.

L’incendie de Fort McMurray en est un très complexe à coordonner rappelle Mme Richard. «Il y a les pompiers municipaux, l’évacuation des gens, la sécurité civile», dont il faut tenir compte aussi.