/news/currentevents

101 000 hectares brûlés; le centre-ville pratiquement intact

Agence France-Presse et Agence QMI

Le centre de Fort McMurray est «en grande partie intact», mais des quartiers plus en périphérie ont en revanche subi d'importants dégâts après les incendies qui ravagent la région depuis lundi, a estimé vendredi la première ministre de l'Alberta Rachel Notley.

«Le centre-ville est en grande partie intact, le central téléphonique également, l'hôpital est toujours debout et la station d'épuration a été remise en état», a déclaré Rachel Notley lors d'une conférence de presse.

Des bâtiments municipaux ont été épargnés et l'aéroport, au sud-est de la ville, est intact, a-t-elle dit.

Néanmoins, d'autres quartiers de la ville pétrolière ont été attaqués par les feux de forêt et de broussailles qui tendaient à se déplacer plus à l'est vendredi, permettant d'envisager que d'autres dégâts ne viendraient pas alourdir le bilan.

Le vent devait changer de direction vendredi pour pousser le brasier vers des espaces boisés du nord-est et loin des communautés.

Par ailleurs, des convois de sinistrés qui s’étaient réfugiés dans un camp au nord de Fort McMurray devaient se diriger vers le sud jusqu’à la tombée de la nuit.

Près de 25 000 personnes doivent être ramenées au sud de la municipalité à cause du danger imminent de propagation des flammes. Jeudi, environ 8 400 d’entre eux ont été transférés vers Edmonton et Calgary.

Des 15 000 personnes toujours réfugiées au nord, 5 500 devaient être déplacées par voie aérienne, tandis que 500 véhicules devaient prendre la route vers le sud.

La Gendarmerie royale canadienne (GRC) devait escorter des convois de 50 voitures à la fois sur le tronçon de l’autoroute 63 qui traverse Fort McMurray afin de veiller à la sécurité des automobilistes.

«Les pompiers ont fait au mieux pour sauver le plus de secteurs résidentiels possibles» et les lignes de feu ont pu être contenues.

Cependant, a dit Mme Notley, «cela ne fait aucun doute que les dégâts sont étendus et cela va prendre des mois pour reconstruire».

«Nous avons vu également, le cœur serré, les photos prises par les habitants qui ont traversé Fort McMurray» montrant des paysages dévastés, des maisons réduites en cendres encore fumantes.

Le gouvernement provincial a promis de l'aide immédiate pour les sinistrés en prévenant qu'ils ne pourraient pas revenir avant longtemps.

Mme Notley a annoncé un budget de 100 millions de dollars canadiens pour assurer une aide financière immédiate aux personnes évacuées.

«Nous donnerons 1 250 dollars par adulte et 500 dollars par personne à charge, une aide à environ 80 000 personnes, des fonds qui seront versés avant mercredi prochain», a assuré Rachel Notley.

En milieu de semaine, les services municipaux avaient établi un premier bilan pour le sud-ouest de la ville, là où les feux avaient été les plus violents quand les habitants fuyaient.

Les quartiers de Waterways et de Beacon Hill ont été détruits à respectivement 90 % et 70 %, selon la mairie. La moitié du quartier Abasand, plus au nord, était un amas de cendres et de carcasses noircies.

Un analyste de la Banque de Montréal a estimé la facture à environ 9 milliards de dollars canadiens.

Dans la même catégorie