/news/world

La présidence américaine n'est pas une «émission de téléréalité»

Agence France-Presse

Le président Barack Obama a attaqué vendredi de front Donald Trump, désormais seul candidat à la Maison-Blanche d'un parti républicain plongé dans le désarroi qui a échoué à freiner l'ascension du milliardaire.

La présidence des États-Unis, «ce n'est pas du divertissement. Ce n'est pas une émission de télé-réalité», a lancé M. Obama lors d'une conférence de presse, faisant allusion à Trump quand il animait ce genre d'émission.

«Nous traversons des moments difficiles et (la Maison-Blanche), c'est vraiment une fonction sérieuse», a rappelé celui qui pilote l'exécutif américain depuis maintenant sept ans et qui ne manque jamais une occasion de rappeler combien Trump est inapte à la fonction présidentielle.

Avant de se lancer en campagne, le flamboyant milliardaire de 69 ans --qui a fait fortune dans l'immobilier-- était surtout connu du grand public pour être l'animation de l'émission de télé-réalité «The Apprentice» ainsi que pour les tours d'immeuble et casinos à son nom ou pour ses divorces.

Si bien que personne ne le considérait comme un candidat sérieux quand il a lancé sa campagne en juin, pour affronter in fine 16 autres prétendants conservateurs aguerris.

Mais depuis sa victoire dans l'Indiana mardi et le retrait de son principal rival Ted Cruz, celui qui n'a jamais occupé de fonction élective pourrait devenir le candidat du «Grand Old Party» pour l'élection générale du 8 novembre.

De quoi diviser encore davantage un parti déjà secoué par ses propos controversés sur l'immigration, la construction d'un mur à la frontière du Mexique ou encore l'OTAN et le nucléaire.

Dans la même catégorie