/news/currentevents

Pas de soldats de Valcartier à Fort McMurray

Les soldats de Valcartier n’auront pas à s’envoler pour Fort McMurray puisque les ressources de la base militaire d’Edmonton suffisent.

C’est ce qu’a confirmé le ministre canadien de la Défense, Harjit Sajjan, lors d’une visite protocolaire de la base militaire de Valcartier, vendredi matin.

«Jusqu’à maintenant, non», ce ne sera pas nécessaire, a indiqué le ministre, qui ne parle pas français.

«On a assez de ressources à Edmonton et ces soldats ont eu à répondre récemment à de nombreux désastres, malheureusement, alors ils ont l’entraînement nécessaire pour répondre rapidement.»

En effet, 1300 militaires sont intervenus en 2013 lors des inondations de Calgary.

Le ministre Sajjan a été informé du drame alors qu’il quittait l’Allemagne pour un sommet international. Il a aussitôt contacté le commandement pour s’assurer que «toutes les ressources soient rendues disponibles».

Le ministre est cependant resté évasif sur le nombre précis de militaires qui sont mobilisés actuellement.

M. Sajjan assure par contre que l’Armée a répondu favorablement à toutes les demandes formulées par la province de l’Alberta. Des hélicoptères Griffon et des avions Hercules sont sur les lieux, tandis que d’autres avions sont prêts à servir.

Pour l’instant, il n’est pas nécessaire que les soldats interviennent sur le terrain pour combattre l’immense brasier qui a encore gagné de l’ampleur ces deux derniers jours. «Ce qu’on m’a dit jusqu’à maintenant, c’est que le type de feu actuellement demande un entraînement spécifique, alors nos troupes ne sont pas requises», a-t-il dit.

Des militaires sont toutefois prêts à intervenir pendant que d’autres s’entraînent, au cas où leur aide deviendrait nécessaire.

Quand viendra le temps de tout nettoyer, l’armée examinera aussi les demandes du gouvernement albertain.

«On va toujours fournir le soutien nécessaire», a indiqué le ministre. Lors des inondations de la rivière Richelieu en Montérégie, en 2011, le retrait de l’armée pour les opérations de nettoyage avait été critiqué.

Un bon tireur!

Le ministre Sajjan visitait la base de Valcartier pour la première fois depuis qu’il est en poste et pour la deuxième fois de sa vie. L’ancien haut gradé de l’Armée canadienne y a suivi un entraînement en prévision de son deuxième déploiement en Afghanistan et a aussi reçu une décoration pour son premier déploiement en 2006.

Les soldats de la base ont montré les lieux et les équipements, des armes et chars que le ministre connaît très bien pour avoir fait partie lui aussi d’une division blindée dans sa carrière militaire.

En espadrilles et en tenue décontractée, il a pris un malin plaisir à manipuler certains équipements. Il a essayé le simulateur de tir et il en a redemandé. «Encore une autre ronde!» s’est-il exclamé, tout sourire, après avoir tiré cinq coups. Il s’avère que le ministre est un excellent tireur.

Dans la même catégorie