/news/currentevents

Célébrer la Fête des mères en exil

Agence QMI

CP/Fort McMurray Today-Carl Patzel

Pour plusieurs mamans albertaines, le cœur n’était pas de la partie dimanche à l’occasion de la Fête des mères, marquée cette année par la désolation et la perte à Fort McMurray.

La première ministre de l'Alberta, Rachel Notley, elle-même mère de deux adolescents, était toujours active dimanche matin, et a tenu à exprimer une pensée pour les mamans qui vivent cette journée dans des conditions difficiles et avec parfois un certain épuisement physique et psychologique.

«Je sais que cette journée peut sans doute avoir un goût amer. Mais vous êtes toutes très fortes et j’espère que vous serez en mesure de trouver tout de même un petit moment pour vous-mêmes. Mes pensées sont avec vous», a écrit Mme Notley sur sa page Facebook.

Les mots de la première ministre ont rejoint les efforts amorcés par des bénévoles de Lethbridge, en Alberta, qui depuis la fin de la semaine ont amassé des dons et contacté des fleuristes en vue de la Fête des mères.

Leur objectif était de se rendre dans des centres d’hébergement pour offrir des fleurs à des mamans qui pourraient bien de ne recevoir aucune autre douceur pour la Fête des mères.

«Quand une personne a une mauvaise journée, vous lui apportez des fleurs. C’est un symbole», avait confié Lisa Braun à Global News en parlant de son initiative.

Dans la même catégorie