/regional/montreal/montreal

De nouveaux vestiges du village des tanneries découverts

 - Agence QMI

GEN-VESTIGES ÉCHANGEUR TURCOT

CAMILLE GAIOR/AGENCE QMI

Les travaux de l’échangeur Turcot ont permis la découverte de nouveaux vestiges du village des tanneries, qui après une fouille complète du secteur, seront détruits.

«On a découvert cinq bassins rectangulaires avec une cuve circulaire qui servaient au traitement des peaux dans les tanneries et des vestiges en pierre de maçonnerie qui nous permettent de limiter le bâtiment», a indiqué Frank Rochefort, archéologue au ministère des Transports du Québec (MTQ).

Il a aussi confirmé que ces vestiges très bien conservés étaient en lien avec les autres tanneries retrouvées à l’été 2015, situées à 200 mètres à peine.

Travaux d’excavation

Ce sont des travailleurs qui réalisaient des travaux d'excavation pour la construction de la future route 136, qui remplacera l'autoroute Ville-Marie, qui ont fait la découverte archéologique, le 4 mai dernier.

Les travaux ont tout de suite été arrêtés, le temps d’obtenir un permis pour procéder aux fouilles.

Une équipe d’une dizaine de personnes devrait explorer la zone de 120 mètres carrés durant deux à trois semaines.

«Après la fouille complète, on va procéder à un relevé 3D pour préserver l’ensemble du site et ce sera détruit», a ajouté M. Rochefort. Le MTQ affirme cependant que ces fouilles ne retarderont pas le chantier.

Origine industrielle du pays

À la Société historique de Saint-Henri, on ne se surprend ni de ces découvertes ni de l’issue des vestiges.

«On aura de belles images, mais on va tout détruire pour la construction de l’autoroute, a déploré le président Guy Giasson. La première implantation industrielle artisanale au Canada, c’est-à-dire l’origine industrielle du pays est ici, mais ça n’a pas d’importance pour les ingénieurs.»

En septembre dernier, le ministère des Transports avait procédé à la destruction des vestiges du village des tanneries.

Dans la même catégorie