/news/law

Nathalie Normandeau poursuit Cogeco pour congédiement illégal

Pierre-Olivier Fortin | Agence QMI

 - Agence QMI

L’ex-politicienne et animatrice de radio Nathalie Normandeau poursuit Cogeco pour congédiement illégal après avoir été remerciée par le FM93 à la suite de son arrestation par l’Unité permanente anticorruption (UPAC).

Nathalie Normandeau réclame son salaire jusqu’en 2019, soit 572 500 $, en plus de dommages de 150 000 $.

Mme Normandeau a été suspendue sans solde le jour même de son arrestation, le 17 mars dernier. Elle animait l’émission du midi avec Éric Duhaime. Elle a été remplacée récemment par Myriam Ségal.

Mme Normandeau fait face à sept chefs d’accusation, dont complot, fraude corruption, abus de confiance et trafic d’influence. L’ex-ministre libérale a déjà indiqué son intention de plaider non coupable.

Pas de commentaires

Au FM93, le directeur général, Pierre Martineau, n’a pas souhaité émettre de commentaires lundi matin. «On va laisser les avocats plaider», a-t-il simplement dit.

Dans son procès criminel, Mme Normandeau est représentée par Me Maxime Roy. Toutefois, dans sa poursuite intentée contre Cogeco, elle a retenu les services de Me Geneviève Baillargeon-Bouchard. Jointe lundi matin, cette dernière a préféré ne pas commenter.

Dans la même catégorie