/news/politics

Cloutier a tenté de dissuader Hivon de se lancer dans la course

 - Agence QMI

DIDIER DEBUSSCHERE/JOURNAL DE QU

Véronique Hivon affirme qu’Alexandre Cloutier a tenté de la dissuader de se lancer dans la course à la direction du Parti québécois (PQ).

La députée de Joliette a fait cette révélation mardi matin lors d’une entrevue sur les ondes du 98,5 FM.

«Est-ce qu’Alexandre Cloutier a tenté de vous convaincre de ne pas vous lancer?» lui a demandé l’animateur Paul Arcand.

«Comment dirais-je? On a échangé. En fait, ç’a été de très beaux échanges, très respectueux. Il me connaît, donc, c’étaient des discussions de camaraderie, un peu [du genre] : “Il me semble que ce serait bien qu’on soit ensemble en équipe”. J’ai dit que j’étais tout à fait d’accord et puis, des fois, les rôles peuvent être inversés aussi», a raconté Mme Hivon.

«Je pense qu’on aurait pu envisager ça (un ralliement), mais là, on va être les deux dans la course et moi je pense que c’est tout à fait correct. Notre relation, elle est très bonne. Notre amitié, elle est là pour durer, j’en suis convaincue», a-t-elle ajouté.

Véronique Hivon est devenue lundi la première candidate à la direction du Parti québécois à officialiser sa candidature. Jusqu’ici, quatre députés ont décidé de l’appuyer ouvertement. Il s’agit de Carole Poirier, Claude Cousineau, André Villeneuve et Sylvain Pagé.

Mme Hivon a indiqué mardi que d’autres députés au sein du caucus péquiste allaient lui apporter leur soutien. Elle a cependant refusé de les nommer et de préciser leur nombre.

Lors de la dernière course à la chefferie péquiste, Véronique Hivon avait appuyé son ami et député de Lac-Saint-Jean, Alexandre Cloutier. Tout indique que ce dernier annoncera au cours des prochains jours qu’il se porte à nouveau candidat.

Invité à commenter un éventuel affrontement avec sa collègue et amie, M. Cloutier avait parlé vendredi d’un scénario «shakespearien».

«On a toujours autant d’affection l'un pour l’autre, on a une véritable relation d’amitié, ce qui fait que c’est un peu shakespearien comme scénario et comme situation [mais] peu importe ce qui va arriver, peu importe le processus, Véronique et moi, on va former une équipe», avait-il dit.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.