/finance/homepage

L'annulation de la baisse prévue du taux d'imposition des PME causera des pertes d'emplois

PHOTO COURTOISIE

La décision du gouvernement Trudeau d’annuler la baisse prévue du taux d’imposition des petites et moyennes entreprises gonflera les revenus de l’État, mais provoquera des pertes d’emplois.

C’est ce que conclut le directeur parlementaire du budget, Jean-Denis Fréchette, dans un rapport rendu public mardi.

Dans le budget 2016, le ministre des Finances, Bill Morneau, a annoncé sa décision de maintenir à 10,5 % le taux d’imposition des petites entreprises. Les libéraux avaient pourtant promis de donner suite à une mesure du gouvernement Harper qui, dans son budget 2015, avait prévu de réduire graduellement de 0,5 % le taux d’imposition des PME pour le faire passer de 11 % à 9 % en 2019.

Selon l’analyse de M. Fréchette, la décision des libéraux de mettre sur la glace cette réduction aura pour effet de générer des recettes fédérales de 45 M $ en 2016-2017, de 155 M $ $ pour l’exercice financier suivant et de 815 M $ en 2020-2021.

Elle aura aussi pour effet de diminuer le PIB de 300 M $ et de provoquer 1240 pertes d’emplois qui auraient autrement pu être créés ou préservés.

Plus de détails à venir...

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.