/news/world

Le tribunal suprême rejette le recours de Rousseff contre sa destitution

Le tribunal suprême fédéral (STF) du Brésil a rejeté mercredi le recours intenté par le gouvernement contre la procédure de destitution de la présidente Dilma Rousseff, sur laquelle le Sénat devait se prononcer en fin de journée.

Le juge du STF Teori Zavascki «a rejeté la demande de suspension du processus» présentée mardi soir par la défense de la dirigeante de gauche, a déclaré à l'AFP un porte-parole de la haute juridiction.

Ce recours était celui de la dernière chance pour la présidente qui voulait bloquer la procédure parlementaire, avalisée par la Chambre des députés à une forte majorité (367 voix contre 146) le 17 avril.

Mercredi, le Sénat devait vraisemblablement voter, à la majorité simple, l'ouverture du procès de Mme Rousseff, accusée de maquillage des comptes publics. Elle serait alors écartée du pouvoir pour un maximum de 180 jours, en attendant son jugement final par le Sénat probablement en septembre.

Si Mme Rousseff était écartée du pouvoir, comme les pointages de la presse brésilienne le prévoient, son vice-président Michel Temer, 75 ans, prendrait son fauteuil et installerait un nouveau gouvernement de transition.

Ancien allié, il est devenu son adversaire affiché lorsque son parti, le PMDB, a quitté la coalition gouvernementale dominée par le Parti des travailleurs de Mme Rousseff et de son prédécesseur Luiz Inacio Lula da Silva (2003-2010).

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.