/news/politics

Parti québécois: Harold Lebel quitte son poste de whip

Louis Gagné | Agence QMI

 - Agence QMI

Le député de Rimouski, Harold Lebel, a démissionné de ses fonctions du whip en chef du Parti québécois (PQ) mercredi pour s’impliquer activement dans la course à la direction de la formation souverainiste.

M. Lebel a indiqué qu’il souhaitait «retrouver son droit de parole». Selon «Le Journal de Québec», il s’apprêterait à donner son appui à Alexandre Cloutier, qui n’a pas encore officialisé sa candidature.

«Après mûre réflexion, j’en suis venu à la conclusion que le moment est trop important pour demeurer sur les lignes de côté», a écrit M. Lebel dans une lettre envoyée au chef par intérim du PQ, Sylvain Gaudreault.

«J’ai choisi de m’investir et j’ai l’intention de prendre position dans la course au leadership qui démarrera dans quelques semaines. Je souhaite influencer, du mieux que je le pourrai, le choix crucial qui sera effectué par nos militants dans quelques mois», a-t-il ajouté.

Harold Lebel occupait le poste de whip en chef de l’opposition officielle depuis le mois de septembre 2015. Il avait succédé au député Marjolain Dufour, qui avait démissionné de ses fonctions pour des raisons de santé. Sylvain Gaudreault a tenu à souligner le travail effectué par M. Lebel au cours des derniers mois.

«Au nom de mes collègues, je tiens à remercier Harold Lebel pour ses efforts et son engagement envers l’ensemble de notre équipe parlementaire. Il poursuivra, bien sûr, son travail de parlementaire et de représentant de la population de Rimouski», a-t-il déclaré.

M. Gaudreault a annoncé la nomination du député de Verchères, Stéphane Bergeron, à titre de whip en chef.

«Je suis très heureux de voir Stéphane Bergeron joindre notre équipe d’officiers, a dit le chef péquiste. Il s’agit d’un parlementaire d’expérience, aguerri et soucieux de la rigueur et de l’efficacité de l’opposition officielle.»

M. Gaudreault a précisé que M. Bergeron conservait ses fonctions de porte-parole de l’opposition officielle en matière de relations Québec-Canada et de Francophonie d’Amérique. Il demeurera également responsable de la région de l’Outaouais.

Dans la même catégorie