/news/culture

Les humoristes n'entendent pas à rire

TVA Nouvelles

La controverse sur le retrait d'un numéro de Guy Nantel et de Mike Ward au gala Les Olivier ne s'estompe pas.

Guy Nantel n'a toujours pas l'intention de se présenter au Gala Les Olivier dimanche soir. Après avoir dénoncé vendredi, dans «Le Journal de Montréal», la censure dont lui et Mike Ward ont été victimes, il indique que les producteurs du gala auraient tenté de le ramener, en leur demandant d'exclure la blague sur la Commission des droits de la personne.<

«On ne nous a pas demandé de retourner faire le numéro, on nous a demandé de retourner faire un numéro imposé. Ça n'arrivera pas», déclare Guy Nantel à TVA Nouvelles.

L'Association des professionnels de l'industrie de l'humour (APIH, qui coproduit le gala avec Radio-Canada, dit avoir les mains liées.

Réactions acerbes sur Facebook et Twitter

À la veille de la cérémonie, de plus en plus d'humoristes crient ouvertement à la censure et dénoncent ce qu'ils qualifient d'atteinte à la liberté d'expression.

Stéphane Rousseau a inscrit «Non à la censure» sur sa page Facebook et Guy A. Lepage a inscrit  «Quand tu payes un assureur pour qu'il ne t'assure pas, tu changes d'assureur».

«Je lève vraiment mon chapeau à Guy et à Mike de s'être levés et d'avoir réagi par rapport à ça. C'est des choses qui arrivent quand même relativement souvent, la censure», affirme Daniel Savoie.

Pendant ce temps, les humoristes qui seront présents lors du gala dimanche évoquent diverses façons d'affirmer leur désaccord devant la décision de retirer le fameux numéro. Arriver en retard au gala ou encore illustrer la censure dont ils sont victimes font partie des idées évoquées pour défendre le droit à la liberté d'expression.

Les producteurs nous confirment que la controverse ne passera pas sous silence durant le gala.

«Notre numéro d’ouverture porte sur cette controverse», affirme Guy Lévesque de l'APIH.

Guy Nantel et Mike Ward ont quant à eux trouvé une façon de présenter le fameux numéro, en parallèle du gala.

«Le numéro, on le fait au Bordel Comédie Club ce soir et à l'heure des Olivier, dimanche, il sera en ligne, donc les gens pourront le voir de toute façon», soutient-il.

Dans la même catégorie