/news/currentevents

Des travailleurs de camps pétroliers forcés d’évacuer

Agence QMI

Les évacuations obligatoires en raison du violent feu de forêt qui continue de sévir dans la région de Fort McMurray, en Alberta, ont été étendues lundi après-midi, notamment aux travailleurs de camps pétroliers situés au nord de la ville.

Selon Global News, à 16 h 30, heure locale, tous les camps au nord de la ville, incluant celui de Ruth Lake à 30 km de Fort McMurray, ont reçu l’ordre d’évacuer.

Tous les camps et usines de production qui ont recours à la route Aostra se sont aussi fait demander d’évacuer leurs gens, ce qui touche plusieurs centaines de personnes.

Les autorités ont indiqué aux évacués qu’ils pouvaient se diriger vers le sud en empruntant l’autoroute 63.

«Il y a eu un changement significatif dans l’incendie et son comportement à Fort McMurray et les environs, a déclaré la première ministre albertaine, Rachel Notley, devant les médias. En effet, [...] le feu a commencé à se diriger vers le nord et, en ce moment, il va vers l’ouest de la communauté de Timberlea.»

La première ministre a ajouté que dans ce secteur les compagnies Syncrude et Suncor ont adopté leurs propres plans d’urgence prévoyant aussi des évacuations et la présence de pompiers.

De son côté, le directeur du service de lutte contre les feux de forêt en Alberta, Chad Morrison, a affirmé que l’incendie était à 15 ou 20 km des installations principales d’exploitation des sables bitumineux. Il n’a toutefois pas été en mesure de dire si le feu allait atteindre ou non les installations de Suncor et Syncrude.

Le personnel non essentiel des deux compagnies a déjà été évacué et un plan a été mis en place pour en évacuer davantage si nécessaire, ont indiqué les autorités albertaines, lundi après-midi.

Dans la même catégorie