/news/currentevents

Pas de retour des habitants à Fort McMurray

La première ministre de l'Alberta, Rachel Notley, a estimé lundi que les conditions d'un retour des habitants à Fort McMurray n'étaient pas encore réunies, en raison de feux toujours actifs tout près de la ville produisant d'épaisses fumées.

De nouveaux feux de forêt ont éclaté dans le reste de la province pendant le weekend. Sur la quinzaine d'incendies toujours en activité lundi, trois sont totalement hors de contrôle, a précisé Mme Notley.

Plus de 2.842 km2 avaient brûlé lundi dans la région de Fort McMurray, soit environ 400 km2 de plus en trois jours, selon le dernier bilan du service des incendies de la province de l'Ouest canadien.

Ce feu gigantesque totalement hors de contrôle sur son côté est s'approche maintenant à «10 ou 12 km de la frontière avec la Saskatchewan», la province voisine, a indiqué Mme Notley lors d'une conférence de presse télévisée.

Moins importants, deux autres feux sont hors de contrôle à Whitecourt, à 180 au nord-ouest d'Edmonton, la capitale de l'Alberta, où près de 200 personnes ont été évacuées.

À Fort McMurray, les travaux de réhabilitation des réseaux et des infrastructures se poursuivent, préalables à l'établissement d'un calendrier de retour des habitants qui devrait être dévoilé dans les prochains jours.

Si l'électricité a été rétablie dans toutes les zones habitables de la ville, en revanche un foyer d'incendie à 1 km au sud, et d'autres toujours actifs à l'ouest et au nord, recouvrent Fort McMurray d'un épais nuage de fumée, a expliqué Mme Notley.

Avec les vents, «les flammes ont progressé sur tous les fronts» autour de l'agglomération et «un certain nombre de points chauds persistent dans la ville», a annoncé la première ministre.

En conséquence, «l'entrée de personnels supplémentaires a été repoussée» pour les travaux de restauration, et les personnels en place ont été avisés de la dangerosité de la situation, a-t-elle ajouté.

Dans la même catégorie