/news/currentevents

Le retour des évacués dès le 1er juin

Agence France-Presse

Le retour progressif des sinistrés des feux dans leur ville de Fort McMurray pourrait au mieux commencer le 1er juin sur «une base volontaire» et s'étaler sur deux semaines, a annoncé mercredi la première ministre de la province canadienne de l'Alberta, Rachel Notley.

Cinq conditions essentielles doivent être remplies avant d'engager les premiers retours, dont la première est la qualité de l'air et l'absence de tout danger de feux de forêt aux abords de Fort McMurray, a dit Mme Notley, un foyer étant toujours hors de contrôle.

«Nous prévoyons que les résidents, sur une base volontaire et progressive, seront autorisés à commencer à revenir à Fort McMurray à partir du mercredi 1er juin», a déclaré Mme Notley lors d'une conférence de presse télévisée depuis Edmonton, capitale de l'Alberta.

Les autorités prévoient que ces retours d'habitants, pour ceux qui le souhaitent et dont le logement a été épargné, s'étalent sur les 15 premiers jours de juin, date à laquelle «l'hôpital sera pleinement opérationnel».

En revanche, pour les familles avec des enfants scolarisés, la première ministre de l'Alberta a précisé que les établissements scolaires n'ouvriraient pas leurs portes avant septembre.

Les premiers retours vont se faire dans des conditions minimales. Ainsi, selon Mme Notley, l'hôpital «ne sera pas équipé pour offrir aux malades des soins obstétriques, de dialyse ou les soins de longue durée».

«Nous prévoyons que bon nombre de personnes ne reviendront pas dès le 1er juin et nous les aiderons dans cette décision», a promis Mme Notley.

Le gigantesque feu dans la région de Fort McMurray a forcé l'évacuation il y a plus de deux semaines de près de 100.000 habitants de cette ville pétrolière et de plusieurs bourgades aux environs.

Dans la même catégorie