/news/society

Bas-Saint-Laurent

Projet de centre d'hébergement pour autistes à Rivière-du-Loup

Jasmin Dumas | TVA Nouvelles

Un groupe de parents de jeunes adultes autistes de Rivière-du-Loup planche présentement sur un projet inspirant. Ils veulent créer un centre d’hébergement pour leurs enfants. Contrairement aux maisons de répit, cet endroit deviendra leur résidence permanente.

«Est-ce qu’il va devenir itinérant quand je vais mourir? Est-ce qu’ils vont les envoyer en institution psychiatrique? Je ne veux pas ça pour mon fils», lance d'entrée de jeu l'instigatrice du projet, Isabelle Marquis.

C’est pour assurer l’avenir de leurs enfants qu’elle et ses complices mettent sur pieds un projet unique: un domicile conçu sur mesure aux besoins des adultes atteints du trouble du spectre de l’autisme: «C’est vraiment une idée d’héberger. Ça serait leur maison.»

Dans cette maison, des éducatrices spécialisées seront présentes 24h/24. Une nutritionniste pourrait aussi être mise à profit. Les parents, eux, s’acquitteront de la gestion.

«On va faire un conseil d'administration, on a un œil dessus et on va continuer à gérer la maison donc c’est loin d’être du débarras, précise Mme Marquis. Au contraire, pour le jeune, c’est accéder à un peu plus d’autonomie.» L’objectif est de fournir aux jeunes un environnement stimulant.

Selon les estimations, 500 000 dollars par année seraient nécessaires pour opérer le centre d’hébergement. Au cours des prochains mois, le groupe doit trouver une résidence et choisir le modèle d’affaires.

«Est-ce que ça va être un OSBL, une ressource intermédiaire modifiée là on serait vraiment avec le réseau de la santé, est-ce qu’on se joint à un organisme qui existe déjà? Ce sont des questions qu’on se pose. Est-ce qu’on s’en va en privé avec une fondation?», propose-t-elle.

Isabelle Marquis est catégorique, son idée est bien plus qu’un rêve: «Ça va se réaliser parce qu’il n’y a pas d’option.»