/finance/homepage

Vente de 20 Challenger 350: Bombardier dévoile son client

Bombardier a dévoilé le nom du client avec qui il a conclu un contrat de vente ferme de 20 avions d’affaires Challenger 350 en avril dernier, lundi, à l’occasion du Salon de l'aviation d'affaires européenne qui se tient à Genève, en Suisse.

Il s’agit de l’entreprise Flexjet, une ancienne filiale de la multinationale québécoise qui gère une luxueuse flotte d’avions d’affaires en multipropriété.

«L'avion Challenger 350 a une excellente feuille de route et est reconnu dans le monde entier pour sa fiabilité, sa valeur et son confort», a affirmé le président de Bombardier Avions d’affaires, David Coleal. Le biréacteur d'affaires est l'épine dorsale de la flotte Flexjet.»

La commande, annoncée le 1er avril dernier, est d’une valeur estimée à 534 millions $ US.

Le rayon d’action du Challenger 350 est d’environ 5900 km, ce qui permet de relier New York à Londres.

«L'avion Challenger 350 s'est avéré être notre appareil le plus vendu en 2015», a affirmé le président et chef de la direction de Flexjet, Michael Silvestro.

L’avionneur basé à Reno, au Nevada, compte d’autres types d’appareils de Bombardier dans sa flotte, dont des Learjet 75, et des Global Express.

Par ailleurs, Bombardier a profité de son passage à Genève pour inaugurer un nouvel intérieur plus silencieux dans les avions d'affaires Learjet 75.

Grâce à une nouvelle porte avant escamotable, le bruit en cabine a été réduit de huit décibels environ.

«Le biréacteur d'affaires Learjet 75 est déjà apprécié pour son intérieur confortable et pour sa capacité à voler plus loin et plus vite que son plus proche concurrent, a dit M. Coleal. La porte escamotable ajoute une dimension de confort supplémentaire qu'on ne trouvait auparavant que dans des avions plus gros.»

Dans la même catégorie