/news/currentevents

La SOPFEU a relevé 25 feux ce week-end

Jean-François Desbiens | TVA Nouvelles

 - Agence QMI

MATHIEU DUGAS/AGENCE QMI

La Société de protection des forêts contre le feu a relevé 25 incendies de forêt ou feux de broussailles au Québec pendant la dernière longue fin de semaine.

À Austin, en Estrie, une dame qui voulait se débarrasser d'un nid d'insectes est à l'origine d’un feu qui a ravagé environ 2,3 hectares.

L’incendie aurait pu être dévastateur pour les résidents du secteur et même une partie des terres boisées du parc du Mont-Orford.

Ce qui semblait être au départ une opération de routine a rapidement dégénéré lundi après-midi dans les champs et le sous-bois longeant la route 112 à Austin.

«Tout allait bien jusqu'à ce qu'un tas de traverses de chemin de fer désuètes le long de la voie ferrée s'embrase. Avec les produits chimiques qu'elles contiennent, il se dégageait une fumée toxique. La chaleur y était intense, un travail qui aurait normalement pris quelques heures, en a duré une douzaine», a précisé Paul Robitaille, chef du service incendie d'Austin.

Appelé en renfort, l'avion-citerne de la SOPFEU a dû faire une quinzaine d'aller-retour au Lac Memphrémagog pour arroser du haut des airs et aider la quarantaine de pompiers au sol.

Si le feu avait réussi à traverser la voie ferrée ou si les tisons avaient atteint les résidences, la situation aurait pu devenir incontrôlable.

«Les flammes atteignaient une vingtaine de pieds en hauteur», a témoigné Denis Lessard dont la maison est située à une vingtaine de mètres de la voie ferrée.

Tout a commencé lorsqu’une dame a voulu se débarrasser de nids de chenilles qui s’étaient établis dans les arbres situés derrière son terrain. Elle avait placé un chiffon imbibé d'essence au bout d'un bâton, mais le tout est tombé dans l'herbe sèche.

Ajoutons que depuis un an, de nombreux citoyens se sont plaints en raison des vieilles traverses, hautement inflammables, qui traînaient en bordure de la voie ferrée.

La compagnie de chemin de fer n'a pas rendu nos appels.

Cet incendie est le 23e recensé par la SOPFEU en Estrie en 2016; c'est 14 de plus qu'à pareille date l'an dernier.

L'indice de risque d’incendie demeure élevé et impose une extrême prudence avant de faire un feu extérieur.

Dans la même catégorie