/news/currentevents

Membre influent du clan sicilien

Le mafieux Rocco Sollecito criblé de balles en pleine rue

Maxime Deland | Agence QMI

 - Agence QMI

Rocco Sollecito, le mafioso de longue date qui a maintenu le clan Rizzuto en vie à Montréal pendant l’emprisonnement du parrain Vito Rizzuto aux États-Unis a été assassiné en pleine rue, vendredi matin, à Laval.

Le meurtre a été commis sur le boulevard Saint-Elzéar Ouest, à moins de 500 mètres du quartier général de la police de Laval.

Selon nos informations, le tireur aurait longuement attendu dans un abribus que sa victime arrive à sa hauteur à bord de son luxueux véhicule utilitaire sport BMW.

PHOTO ARCHIVES

Lorsque Sollecito s’est immobilisé à son arrêt obligatoire, l’assassin a fait irruption et a littéralement criblé de balles le conducteur par la fenêtre du côté passager.

Des témoins rapportent avoir entendu au moins huit coups de feu. «Il y a eu deux premières détonations et un bref moment de silence, puis il y a ensuite eu une rafale», a raconté un homme qui n’a rien vu du crime, mais tout entendu.

Carte Rocco Sollecito

Enquête transférée

Les services d’urgence sont rapidement arrivés sur les lieux et Rocco Sollecito, 67 ans, a été transporté d’urgence à l’hôpital. Les médecins n’ont rien pu faire pour lui sauver la vie.

La scène de crime a été protégée par un immense périmètre de sécurité et puisque le meurtre est lié au crime organisé, l’enquête a été transférée à la Sûreté du Québec.

Selon toute vraisemblance, le crime avait été très bien planifié et le tireur avait clairement étudié les allées et venues de Sollecito pour parvenir à réussir son coup.

Rocco Sollecito demeurait dans un immeuble situé tout près de l’endroit où il est tombé sous les balles.

En fin d’avant-midi, l’assassin était toujours au large. Les autorités n’étaient pas en mesure de fournir une description du suspect.

Fidèle allié du défunt parrain Vito Rizzuto, Rocco Sollecito était considéré comme l’un des leaders de la mafia italienne à Montréal.

Le mafioso était également l’un des six membres qui siègent à la «Table de direction» du crime organisé italien, à titre de conseiller.

C’est son fils, Stefano, 47 ans, qui assumait le rôle de chef intérimaire de la mafia, jusqu’à son arrestation et sa détention depuis l’importante rafle policière menée en novembre dernier.

Le sexagénaire était resté fidèle au parrain Vito Rizzuto pendant que ce dernier était incarcéré pour meurtres aux États-Unis, entre 2006 et 2012. C’est lui qui dirigeait les opérations en son absence et qui aurait tenu à bout de bras le clan Rizzuto au pouvoir alors que ce dernier était la cible de règlements de comptes et d’assassinats perpétrés par des factions rivales qui voulaient prendre le contrôle, durant cette période.

Deux en trois mois

Ex-gérant du café Consenza, l’ancien quartier général du clan sicilien à Montréal, Rocco Sollecito avait été condamné à huit ans de pénitencier à la suite de l’opération Colisée, de la GRC.

C’est le deuxième homicide lié à la mafia montréalaise en l’espace de trois mois à survenir à Laval. Le 1er mars, l’aspirant parrain Lorenzo Giordano — une autre cible de l’opération Colisée qui venait de sortir du pénitencier après plusieurs années d’incarcération — avait été abattu dans le stationnement du centre d’entraînement qu’il fréquentait.

-Avec la collaboration d’Éric Thibault

Dans la même catégorie