/news/society

Les orages violents s'amènent

Lorsque le temps est chaud et que le taux d'humidité présent dans l'air est élevé, toutes les conditions sont réunies pour des orages violents.

En après-midi vendredi, plusieurs régions étaient sous l'effet d'un avertissement pour des orages violents. C'est notamment le cas en Estrie et Chaudière-Appalaches.

Le sud du Québec pourrait également ne pas être épargné, mais le spécialiste, Gilles Brien, météorologue et auteur du livre «Les baromètres humains», a espoir pour Montréal et la Montérégie.

«C'est un front froid qui va balayer le Québec cet après-midi, on le voit déjà en Abitibi. La fraîcheur s'en vient, mais ce sera de courte durée», a-t-il expliqué en entrevue à LCN.

Fin d'après-midi problématique

Les orages violents se produisent généralement en après-midi et ce n'est pas une coïncidence, poursuit l'expert.

«Pour ce qui est des orages de masse d'air, c'est comme si on faisait bouillir l'atmosphère comme on fait bouillir de l'eau. Les météorologues doivent déterminer où la bulle va monter», dit-il.

C'est exactement ce qui risque de se produire cet après-midi alors que des orages violents sont déjà visibles sur les radars des spécialistes. Le pire est prévu pour nos voisins du sud, assure M. Brien.

Rappelons que les États-Unis que la saison des tornades est déjà commencée.

 

 

 

Dans la même catégorie