/finance/homepage

Le Bureau de la concurrence dit oui à AB InBev et Molson Coors

AGENCE QMI

Le Bureau de la concurrence du Canada a fait savoir qu’il ne s’opposera pas à la fusion de brasseries mondiales.

Les deux transactions proposées ont trait à l’acquisition des marques Foster’s Lager et Castle Lager au Canada par la société mère de Labatt, Anheuser‐Busch InBev SA/NV (AB InBev), ainsi qu’à celle des droits sur diverses marques Miller par Molson Coors, dont Miller Genuine Draft et Miller Lite.

Le Bureau de la concurrence a conclu que « la proposition d’achat de SABMiller par AB InBev suivie de la cession immédiate de certaines marques Miller à Molson Coors n’auraient vraisemblablement pas pour effet de réduire ni d’empêcher sensiblement la concurrence sur aucun des marchés canadiens pertinents ».

Une lettre de « non‐intervention » au sujet de ces deux transactions a été envoyée aux parties.

Cette lettre «confirme que le Bureau ne compte pas pour le moment les contester devant le Tribunal de la concurrence en vertu des dispositions de la Loi sur la concurrence traitant des fusions ».

En novembre 2015, rappelle l’organisme du gouvernement fédéral canadien, le brasseur mondial AB InBev, propriétaire de Labatt, a annoncé son intention d’acquérir les intérêts mondiaux de SABMiller plc (SABMiller).

La compagnie AB InBev a aussi annoncé qu’elle comptait ensuite vendre les droits de certaines

marques Miller à Molson Coors Brewing Company (Molson Coors) au Canada et ailleurs au monde, à l’exclusion des États‐Unis.

Le Bureau de la concurrence mentionne que Labatt (qui appartient à Ambev S.A., une société affiliée de AB InBev) et Molson Coors sont les deux brasseurs les plus importants au Canada.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.