/regional/montreal/montreal

Un employé endormi à l’arrière du métro

Camille Gaïor | Agence QMI

Photo Twitter @PlugnGeek

La STM a ouvert une enquête interne après qu’un employé ait été pris en flagrant délit de sieste à l’arrière d’un métro.

La scène se serait déroulée le 20 mai dernier, à la station Laurier, vers 8h30 du matin, selon l’auteur de la photo, un passager du métro. Un opérateur, visiblement en pause, a profité de la loge à l’arrière pour se reposer.

L’auteur de la photo, qui a souhaité rester anonyme, a directement interpellé la Société de transport de Montréal (STM) via Twitter, trouvant la situation «aberrante».

«Nous ferons une enquête interne comme nous le faisons d’habitude pour des situations irrégulières», a affirmé Isabelle A. Tremblay, des affaires publiques de la STM, qui ne cautionne pas ce type de comportement.

La scène s’étant déroulée dans la voiture arrière du train, l’opérateur n’était donc pas censé conduire le métro.

Bien que les chauffeurs ne soient pas censés prendre leur pause dans les wagons conducteurs, «les opérateurs peuvent se déplacer d’une station à l’autre à bord de loge», a ajouté Mme Tremblay précisant que la cabine était verrouillée et donc inaccessible au public.