/news/currentevents

La DPJ et la police débarquent dans une école juive

La Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) et le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) ont mené une opération, mercredi matin, dans une école juive présumément illégale.

Plusieurs voitures de police étaient stationnées devant un immeuble commercial situé au 6355 sur l’avenue du Parc, près de la rue Beaubien.

À l’intérieur, des représentants de la DPJ, accompagnés de policiers, semblaient rencontrer les quelques dizaines de jeunes qui fréquenteraient toujours la présumée école illégale exploitée par une communauté juive hassidique, la congrégation Vizhnitz.

La DPJ s’est faite avare de commentaires quant à la nature de l'opération, mais Québec a confirmé qu’aucune école ne détenait de permis du ministère de l’Éducation à cette adresse.

L’opération visait notamment à identifier les élèves et à leur faire subir des tests de connaissance.

«Démonstration de force»

Des membres de la communauté juive hassidique rencontrés sur place ont dit ignorer les raisons derrière ce déploiement. Mais ils se sont dits choqués par les méthodes de la DPJ et du SPVM.

«Nous étions en discussion avec la DPJ sur les modalités de l'opération. L'intervention a eu pour effet de surprendre et traumatiser les enfants. Nous déplorons cette démonstration de force», explique un membre du conseil d’établissement, Husber Hirsch.

«Venir ici avec 30, 40 policiers pour terroriser de petits enfants de trois, quatre, cinq ans, je ne comprends pas ça», ajoute Alex Werzberger de la Coalition des organisations hassidiques d’Outremont.

En 2015, TVA Nouvelles avait réalisé un reportage sur cette présumée école illégale, à la suite du signalement d’un citoyen qui avait vu une vingtaine d’enfants sortir du bâtiment et monter à bord d’un autobus scolaire. Le citoyen s’inquiétait pour la sécurité des enfants fréquentant l'immeuble qui semblait peu adapté pour accueillir une école.

Dans la même catégorie