/finance/realestate

Le marché du condo s'améliore

Argent

Le marché du condominium a fortement contribué à la hausse du nombre de ventes de propriétés résidentielles en mai dans la région de Montréal, révèlent les dernières données de la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM).

Les ventes de condos ont bondi de 10% en mai dans la région métropolitaine de recensement de Montréal, ce qui a permis aux courtiers d’afficher une hausse globale de 2% des ventes le mois dernier.

Le nombre de maisons unifamiliales vendues a légèrement augmenté de 1% tandis que celui des plex (deux à cinq logements) a chuté de 13%.

Au total, 4416 ventes résidentielles ont été conclues le mois dernier.

La Rive-Sud de la métropole a connu la plus forte croissance des ventes totales en mai, avec une progression de 9%. Pour le seul secteur des condos, la hausse est de 17%.

L’île de Montréal n’a pas contribué à la hausse, puisque la CIGM a observé une diminution de 1% de l’activité, «la première au cours des 16 derniers mois».

Les ventes à Laval se sont accrues de 4% et celles sur la Rive-Nord, de 1%. Le niveau d’activité est demeuré stable dans Vaudreuil-Soulanges.

Par rapport à 2015, les maisons unifamiliales ont commandé un prix 3% plus élevé pour atteindre un prix médian de 301 250$.  Le prix médian des copropriétés n’a pas bougé (240 000$) alors qu’après deux mois consécutifs de hausses soutenues, le prix médian des plex est demeuré inchangé, à 454 350$.

L’activité pourrait chuter au cours des prochains mois, si l’on se fie aux nouvelles inscriptions, en recul de 10% par rapport à un an. Il s’agit de la plus importante baisse depuis huit mois.

Le nombre de condos à vendre chute pour un troisième mois consécutif, ce qui fait dire à Daniel Dagenais, président du conseil d'administration de la CIGM, que le repli de l’offre de condos sur le marché de la revente se confirme.

«L'inventaire de copropriétés à vendre représente maintenant 13,6 mois de ventes, signe que les conditions du marché se resserrent», ajoute-t-il.