/news/currentevents

Le responsable des communications du SPVM démis de ses fonctions

TVA Nouvelles

Le responsable des communications et des relations médias au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a été démis de ses fonctions.

Figure très connue du public, le commandant Ian Lafrenière occupait ce poste depuis 2012. C’est Marie-Claude Dandenault qui le remplacera.

Le directeur du SPVM, Philippe Pichet, a confirmé la nouvelle lors d’un point de presse au QG de la police, cet après-midi. Il a souligné que le commandant Lafrenière était «un employé hyper disponible et hyper engagé» qu’il a rencontré «personnellement» ce matin et qu’il avait pris en considération le «facteur humain» en prenant cette décision.

 

Le chef de la police de Montréal a été catégorique: «C’est loin d’être un désaveu ou une démotion. Le commandant Lafrenière est loin d’être en fin de carrière», a-t-il insisté.

«De lui dire J’ai besoin de toi ailleurs, ça n’a pas été facile», a-t-il poursuivi, en soulignant qu’il ne pouvait dévoiler pour le moment les fonctions précises que M. Lafrenière occupera dorénavant.

«Il a donné 20 ans dans quatre fonctions différentes. Il occupait un travail «hyper demandant, mais il pourra progresser ailleurs dans l’organisation avec ses compétences.»

Contestation à l'interne?

La nouvelle direction du SPVM cherchait depuis six mois à réaffecter M. Lafrenière à de nouvelles fonctions, selon les sources de TVA Nouvelles.

Celles-ci ont indiqué que le principal intéressé faisait face à une certaine contestation à l’interne qui aurait pu être à l’origine de ce changement d’affectation.

Récemment, des journalistes de TVA n’ont pas obtenu de réponse à leurs questions concernant certains dossiers, par exemple dans la non-intervention policière lors du grabuge à Montréal-Nord, il y a environ un mois.

Le poste de Ian Lafrenière aurait été proposé à plusieurs personnes, il y a quatre mois. Mais celles-ci ont refusé.

Il semble que l'administration Coderre ait été aigrie par quelques déclarations passées de M. Lafrenière.

Ce dernier était clairement identifié au prédécesseur de Philippe Pichet, Marc Parent, qui a quitté contre son gré son poste de directeur du SPVM.