/finance/homepage

BRP condamné pour violation de brevets

Argent et Josée Cloutier 

Le fabricant de produits récréatifs BRP a été condamné à payer des dommages-intérêts de 15,5 millions $ US (19,5 millions $) pour avoir violé des brevets, mais l’entreprise a l’intention de porter la cause en appel.

BRP a indiqué jeudi qu’elle était impliquée dans plusieurs actions en justice contre un concurrent, chacune des parties réclamant à l’autre des dommages-intérêts relativement à la violation présumée de brevets.

«Tout a commencé lorsque nous avons décidé de poursuivre Artic Cat il y a deux ans pour des brevets au niveau de la motoneige. Ils ont alors répliqué en nous poursuivant à notre tour pour des brevets de motomarines», a expliqué le président et chef de la direction de BRP, à la sortie de l'assemblée annuelle des actionnaires, jeudi à Valcourt.

Le 1er juin dernier, un verdict a été rendu dans le cadre d’une poursuite déposée par le fabricant Arctic Cat des États-Unis, qui alléguait que BRP avait violé deux brevets liés au système de propulsion des motomarines.

Parce que le juge a conclu que BRP avait commis une violation volontaire, il devra déterminer les dommages-punitifs potentiels. Selon BRP, ces dommages punitifs pourraient atteindre un maximum de 46,5 millions $ US.

«Nous sommes confiants que ce jugement sera renversé. La question des brevets est très complexe et difficile à saisir pour un jury. Nous croyons que le juge va mieux comprendre le fondement de notre défense», a ajouté M. Boisjoli.

Profits en hausse de 36%

BRP a rapporté des profits en hausse de 36,2% pour le trimestre terminé à la fin d’avril, à la faveur de ventes plus fortes.

La compagnie établie à Valcourt a inscrit un bénéfice de 110,7 millions $ ou 0,96$ par action, comparativement à 83,1 millions $ ou 0,70$ par action une année plus tôt. La hausse est de 36,2%.

Les résultats incluent un montant de 19,5 millions $ représentant les dommages intérêts compensatoires de la poursuite en violation de brevets.

Les ventes ont progressé de 3,5% pour atteindre 929,9 millions $. La compagnie attribue la hausse à une fluctuation favorable de 40 millions $ des taux de change, en raison de l'appréciation du dollar américain et de l'euro par rapport au dollar canadien.

«Nos ventes au détail ont connu une belle lancée au premier trimestre de l'exercice financier 2017, où nous avons nettement surpassé l'industrie. En mars, à la fin de la saison, nous avons également enregistré un record en Amérique du Nord en termes de part de marché pour les motoneiges Ski-Doo», a commenté José Boisjoli, président et chef de la direction de BRP.

Centre de développement de produits

Le fabricant de produits récréatifs a profité de l'assemblée des actionnaires pour inaugurer son centre de développement de produits, récemment rénové au coût de 35 millions $. Bien en vue dans le hall d'entrée, on a exposé les derniers modèles des véhicules produits par BRP. Depuis sa fondation par Joseph-Armand Bombardier, l'entreprise a obtenu plus de 750 brevets.

«Les clients sont de plus en plus exigeants et la compétition est féroce. Nous devons constamment innover», a dit Luc Bouchard, directeur de l'ingénierie pour les véhicules Can-Am hors route.