/news/society

Chiens dangereux : Sainte-Julie a décidé d’agir

TVA Nouvelles

La municipalité de Sainte-Julie a adopté un nouveau règlement cette semaine obligeant les chiens de 20 kilogrammes (44 lbs) et plus de porter un licou.

La Ville a dénombré sept attaques de chiens sur son territoire dans la dernière année, dont certaines de pitbulls.

«On sait que plus un chien est gros, plus son potentiel de mordre fort et de blesser est grand», explique la mairesse Suzanne Roy, qui a travaillé avec l’Ordre des médecins vétérinaires et la SPCA pour élaborer une stratégie afin de protéger sa population.

Le licou est un dispositif s’ajoutant à la laisse traditionnelle et permettant au maître un meilleur contrôle sur son animal. Il recouvre le museau du chien tout en le laissant bien respirer et en lui assurant un certain confort.

«Ça nous assure qu’il ne peut y avoir une pleine expansion de la gueule», ajoute la mairesse.

Sainte-Julie travaille aussi étroitement avec les services de police pour s’assurer que les chiens sont véritablement en laisse. Le prix des amendes pour non-respect de ce règlement a aussi été augmenté.

«C’est important parce que trois incidents sur quatre sont causés par des chiens pas attachés.»

Interdiction des pitbulls : difficilement applicable

Quant à la possibilité de légiférer pour interdire complètement la possession d'un pitbull, Suzanne Roy renvoie la balle dans le camp du gouvernement provincial.

«C’est la vente qu’il faudrait interdire. Les gens ne sont pas des spécialistes des races de chiens. Il faudrait que ça soit une législation au niveau du Québec», estime-t-elle.

Dans la même catégorie