/regional/saguenay

Desbiens plus stricte envers les pitbulls

Marie-Ève Joubert | TVA Nouvelles

En réaction à la mort d’une femme vraisemblablement attaquée par un pitbull à Montréal, la Ville de Desbiens, au Saguenay-Lac-Saint-Jean, a durci le ton jeudi envers les propriétaires de certaines races de chien, comme les pitbulls.

Au total, une dizaine de races de chiens, incluant les pitbulls, devront obligatoirement être en laisse et porter une muselière sur le territoire de Desbiens.

La nouvelle réglementation qui sera présentée en assemblée la semaine prochaine va même plus loin. Elle obligera les propriétaires à contraindre leur chien dans un enclos fermé. Dans le cas contraire, ce ne sont pas les chiens qui seront punis, mais leurs maîtres.

«Tout manquement à ce règlement-là va amener l’évincement des chiens et l’on va fortement suggérer aux maîtres de suivre leur chien», a expliqué le maire de Desbiens, Nicolas Martel.

Les propriétaires fautifs s’exposeront à une amende pouvant aller jusqu’à 2 000 $. Des recours judiciaires seront aussi entrepris pour négligence.

Selon plusieurs citoyens rencontrés à Desbiens, la municipalité va trop loin. Une pétition lancée sur le web, l’automne dernier, avait suscité de vives réactions sur les réseaux sociaux.

Les pitbulls interdits à Saguenay

La Ville de Saguenay interdit depuis neuf ans quatre types de chiens pitbulls sur son territoire.

Le maire Jean Tremblay a tenu à rappeler l’importance de cette réglementation jeudi.

« Ça prend une loi, il devrait y avoir une réglementation provinciale pour que ces chiens-là soient bannis partout au Québec », a soutenu le maire de Saguenay.

La municipalité de Desbiens présentera son avis de motion en juillet. La nouvelle réglementation pourrait être adoptée d’ici la fin août.

Dans la même catégorie