/news/politics

Le MTQ a un «profond problème de culture», dit Philippe Couillard

Louis Gagné | Agence QMI

Philippe Couillard reconnaît qu’il y a un «profond problème de culture» au ministère des Transports et s’engage à tout mettre en œuvre pour y remédier.

«Il y a de toute évidence au ministère des Transports du Québec, depuis plusieurs années, et c’est apparent maintenant, clairement, un problème profond de culture dans l’administration publique, et ça remonte, d’après moi, à cinq, dix, quinze, vingt ans», a déclaré le premier ministre jeudi matin.

Le chef libéral réagissait au témoignage accablant, mercredi soir en commission parlementaire, de l’ex-enquêteuse Annie Trudel et la fonctionnaire Louise Boily. Ces dernières ont notamment fait allusion à des cas d’intimidation, des documents falsifiés et des contrats fractionnés au MTQ, où régnerait une véritable «culture du secret».

Alarmé par ces révélations fracassantes, Philippe Couillard s’est immédiatement entretenu avec le ministre des Transports, Jacques Daoust, et le sous-ministre Denis Marsolais. Il a assuré ce dernier qu’il pourrait compter sur toutes les ressources nécessaires pour assainir les pratiques au MTQ.

«Il n’y a pas de compromis à faire. Toute l’énergie du gouvernement, de la fonction publique et du Conseil des ministres va être derrière le ministère des Transports et son administration pour corriger ces situations-là», a promis le premier ministre.

Jacques Daoust a abondé dans le même sens. «C’est un changement de culture qu’il faut faire. Ce n’est pas acceptable ce qui se passe là», a-t-il dit.

Dans la même catégorie