/news/currentevents

«On m'a enlevé ma mère» -fille de la victime

Frédérique Giguère | Journal de Montréal

Le propriétaire du pitbull qui a attaqué à mort une femme de 55 ans mercredi, à Montréal, devrait être traduit en justice, selon la fille de la victime.

«On m’a enlevé ma mère, a confié Émilie Routhier, la fille unique de Christiane Vadnais. Il y a eu négligence de la part du propriétaire. C’est un chien qui a tué ma mère, oui, mais il y a quand même un humain qui a omis d’empêcher le pire. Ça aurait pu être évité, par exemple avec une muselière ou une laisse.»

Le propriétaire de l’animal, qui vivait temporairement chez son père, a été rencontré par les enquêteurs. Des accusations de négligence criminelle causant la mort pourraient être déposées contre lui. Il a été impossible de lui parler puisqu’il ne s’est pas présenté chez lui de la journée jeudi.

La jeune femme de 24 ans crie à l’injustice et souhaite que la mort atroce de sa mère ne tombe pas aux oubliettes. Selon elle, les pitbulls devraient être encadrés au Québec et une réglementation sévère doit être adoptée rapidement.

«Non, mais qu’est-ce qu’ils attendent? a-t-elle dit. Je n’ai plus de mère, moi.»

Le frère de la victime croit pour sa part que cette race de chien devrait être carrément interdite au Québec. «Ce n’est pas une façon de mourir, a indiqué Serge Vadnais. C’est dégueulasse. Qu’est-ce qu’on attend pour les barrer ici?»

Sous la clôture

Le drame atroce s’est produit dans la cour arrière du domicile de la victime, sur la rue Edgar-Prairie, dans Pointe-aux-Trembles.

En fin d’après-midi, le pitbull d’un voisin s’est faufilé sous une clôture pour s’introduire sur la propriété de Mme Vadnais. Dans des circonstances qui demeurent nébuleuses, la bête se serait ruée sur la quinquagénaire et l’aurait mordue jusqu’à ce qu’elle meure.

Lorsqu’il est arrivé chez lui mercredi en fin d’après-midi, Farid Benzanati s’est dirigé vers son balcon pour vérifier quelque chose sur sa piscine. Il a rapidement aperçu un «gros chien» qui semblait mordiller un jouet chez sa voisine, mais la clôture l’empêchait de voir clairement. Quand il s’est approché, il a vu les cheveux de Mme Vadnais, sa voisine de longue date.

«J’ai crié: “Christiane, est-ce que tu m’entends?” et je n’entendais pas un son, a expliqué l’homme, encore sous le choc. Elle était probablement déjà morte. Il y avait une mare de sang au sol.»

Il défendait sa proie

À l’arrivée des services d’urgence, l’animal était encore extrêmement agressif.

«Il n’a pas attaqué les policiers, mais il voulait défendre sa proie», a ajouté le voisin.

La bête a finalement été abattue, a confirmé le SPVM.

Le décès de Mme Vadnais a été constaté sur les lieux. Une autopsie sera pratiquée sur son corps pour déterminer la cause exacte de sa mort, mais l’hypothèse qu’envisage fortement la police est que la dame est morte à la suite de l’attaque du pitbull.

Dans la même catégorie