/news/world

Explosifs saisis à Los Angeles avant la Gay Pride, un homme arrêté

Agence France-Presse

Un homme équipé d'explosifs et d'armes arrêté dimanche à Santa Monica, une proche banlieue de Los Angeles, voulait commettre une attaque pendant la Gay Pride le même jour dans la métropole californienne, selon la police de Santa Monica.

James Howell, originaire de l'Indiana, dans le nord des États-Unis, a «dit à un agent de police pendant son arrestation qu'il voulait causer des dégâts pendant la Gay Pride», a écrit la chef de police Jacqueline Seabrooks sur Twitter. Elle a toutefois précisé qu'il n'y avait «pas de connexion connue avec les événements» d'Orlando, où a eu lieu dimanche le pire attentat aux États-Unis depuis le 11 septembre 2001.

«Tout lien possible de l'individu avec la Gay Pride qui se tient à West Hollywood», autre localité de l'agglomération de Los Angeles, la deuxième des États-Unis, «fait l'objet d'une enquête de la police fédérale», le FBI, ajoute ce communiqué.

Une porte-parole du FBI a confirmé à l'AFP «enquêter sur une arrestation», en appui à la police de Santa Monica.

Celle-ci s'est refusée à commenter l'incident mais une source proche du dossier a confirmé qu'il était lié à un véhicule contenant «des matériaux explosifs».

Les médias locaux affirmaient qu'une voiture blanche avec une plaque d'immatriculation de l'Indiana a été trouvée par la police de Santa Monica dans la nuit.

Toujours selon les médias locaux, le suspect aurait confié aux forces de l'ordre être en ville pour la Gay Pride, la marche annuelle des Fiertés homosexuelles. Quelque 400 000 personnes y étaient attendues avant l'annonce de la fusillade d'Orlando, le pire attentat aux États-Unis depuis le 11 septembre, qui a fait au moins 50 morts et 53 blessés.

Le maire de Los Angeles, Eric Garcetti, a souligné lors d'une conférence de presse au début de la marche, qui a débuté vers 11H00, que les autorités municipales estiment «qu'il n'y a aucun lien» entre l'arrestation de Santa Monica et la tuerie d'Orlando.

Il a fait valoir lors de cette conférence de presse retransmise sur CNN que ce sont des «informations données par un habitant du quartier qui ont mené à l'arrestation».

La police du comté de Los Angeles a précisé qu'elle était «pleinement préparée» à répondre à une attaque comme celle qui a eu lieu en Floride «si besoin» et que pour le week-end de la Gay Pride, le nombre d'agents des forces de l'ordre déployés «a été renforcé».

Dans la même catégorie