/news/world

Le FBI avait ouvert deux enquêtes sur Mateen

Agence France-Presse

L'auteur du massacre qui a fait 50 morts dans un club gai d'Orlando -- le pire attentat aux États-Unis depuis le 11-Septembre --, a été interrogé à plusieurs reprises par la police fédérale mais sans suite, a indiqué un responsable du FBI dimanche.

«Le FBI a eu connaissance de son existence quand il a fait des remarques à ses collègues laissant penser à d'éventuels liens avec des terroristes», a expliqué Ronald Hopper au cours d'une conférence de presse, précisant qu'il avait été interrogé à deux reprises. Il avait une nouvelle fois attiré l'attention du FBI pour des liens avec un jihadiste kamikaze américain à l'étranger.

Dans le cadre de l'enquête, Omar Seddique Mateen «avait été interrogé deux fois», a poursuivi M. Hopper. «Au final, nous n'avons pas été en mesure de vérifier la substance de ses commentaires et l'enquête a été close»

«Il a été rapporté que (Omar Seddique) Mateen a appelé (les services d'urgence) 911 ce matin pour dire qu'il prêtait allégeance à l'Etat islamique», quelques instants avant son terrible crime, a ajouté l'agent du FBI.

«Nous étudions toute connexion intérieure et internationale» du suspect avec le groupe jihadiste, a-t-il affirmé.

Cinquante personnes sont mortes et 53 autres blessées durant la fusillade au Pulse, qualifiée par le président Barack Obama d'«acte de terreur et de haine».

Lourdement armé, Omar Seddique Mateen a d'abord pris des otages vers 02H00 dimanche, avant d'être tué trois heures plus tard dans un échange de tirs avec les forces d'élite (SWAT).

Dans la même catégorie