/finance/homepage

La tuerie d'Orlando profite aux fabricants d'armes

Agence QMI

Les actions des fabricants d’armes ont bondi, lundi, au lendemain de la tuerie d’Orlando qui a fait au moins 50 morts dimanche.

Le titre de Sturm Ruger & Co a pris 8,7% dès l’ouverture des marchés à New York. Une autre entreprise d’armes, Smith & Wesson Holding Corp. a gagné 10%, sa plus forte poussée depuis janvier.

Les actions des fabricants d’armes à feu connaissent souvent ce type de montée après des tueries de masse a rapporté «Bloomberg». Les investisseurs spéculeraient sur un éventuel renforcement des lois sur les armes, qui pourrait se traduire par des ventes en flèche avant que les produits ne deviennent plus difficiles à obtenir.

De manière plus générale, la demande pour les armes à feu a grimpé de 25% aux États-Unis entre janvier et mars. Cette période a été précédée à la fin de l'année 2015 par les attentats coordonnés de Paris et de San Bernardino, en Californie.

Dimanche, le président Barack Obama a répété dans un discours à la nation, combien il était facile de se procurer des armes aux États-Unis.

«Nous devons décider si c’est dans ce genre de pays que nous voulons vivre», a cité «Bloomberg». Le président a aussi mentionné que ne rien faire, était aussi une décision en soi.

Dans la même catégorie