/regional/saguenay

Réactions au Saguenay-Lac-Saint-Jean après la fusillade d’Orlando

Andréanne Larouche | TVA Nouvelles

La tragédie d'Orlando a des échos jusque dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, où de nombreuses personnes se sont montrées solidaires envers le peuple américain, qui vient de vivre la pire fusillade de son histoire.

Dans la nuit de samedi à dimanche, un homme lourdement armé a ouvert le feu dans une discothèque gai d'Orlando, en Floride, faisant 49 victimes et une cinquantaine de blessés. Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, la communauté lesbiennes, gais, bisexuels et transgenres (LGBT) est ébranlée.

«Avec des actes comme ça, c'est là qu'on se rend compte qu’il y a toujours du travail à faire, qu'il faut continuer à en parler et à s'afficher. C'est un combat à tous les jours, ça continue», a dit Carl Gaudreault, un citoyen membre de la communauté LGBT.

À Saguenay, le propriétaire du bar discothèque Le Tunnel de Chicoutimi est sous le choc qu'une telle tragédie se soit produite dans un établissement comme le sien.

«Les bars LGBT, c'est ce qui permet aux gens d'être eux-mêmes, d'avoir des gestes naturels, sans s'autocensurer, a souligné le propriétaire du bar Le Tunnel, Mario Lafontaine. Maintenant, on a touché à ce symbole-là. Est-ce que ça va créer des peurs?»

Bien des personnalités politiques se sont aussi montrées solidaires. Le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, lui-même homosexuel, a lancé un message clair.

«Il ne faut pas avoir peur. Il faut continuer d'aller dans les bars gais pour ceux qui le désirent. Il faut continuer de vivre librement comme on le fait depuis les dernières années. Il ne faut pas donner raison à ceux qui sont homophobes», a affirmé le chef par intérim du Parti québécois.

Le maire de Saguenay a aussi réagi à cette fusillade, en mettant les drapeaux de sa ville en berne.

Dans la même catégorie