/news/world

Un lourd sentiment d’incompréhension au lendemain du carnage

TVA Nouvelles

Au lendemain de la pire tuerie des États-Unis, une onde de choc s’est répandue dans tout l’État : pour l’animateur à Télé-Floride Christian Faucher, on ressent le même sentiment d’incompréhension qu’après le 11-Septembre.

«On peut dire qu’on est une communauté qui, aujourd’hui, a de la difficulté à rassembler tous les morceaux, à comprendre ce qui s’est passé», analyse M. Faucher.

L’homme est présentement à Fort Lauderdale, et a senti l’onde de choc de l’événement dans toute la Floride.

«Pour nous, Orlando, c’est la première place où on pense amener nos enfants lorsqu’on veut passer un week-end en famille, explique M. Faucher. C’est un endroit pour nous qui est synonyme de plaisir, de bonheur, et aussi de sécurité.»

Avec ses nombreux parcs d’attractions où les contrôles de sécurité sont omniprésents, la région d’Orlando semble plutôt sécuritaire.

«On a l’impression qu’on est vraiment en sécurité lorsqu’on va à Orlando. Voir ça maintenant, ce qui s’est passé, ça nous laisse perplexes, dit M. Faucher. C’est très stressant de penser que maintenant nous allons amener notre famille à l’endroit où il y a eu le pire massacre par armes à feu de l’histoire des États-Unis.»

L’arme utilisée dans le carnage, un AR-15, est facilement accessible au sud de la frontière.

«Il y a vraisemblablement un problème avec les armes à feu aux États-Unis, et il faut régler ce problème-là», estime M. Faucher.

Dans la même catégorie